Keynote ChinaConnect: quand Baidu débarque à Paris… Keynote ChinaConnect: quand Baidu débarque à Paris…

Keynote ChinaConnect: quand Baidu débarque à Paris…

par ,
le 11 juillet 2013

0
0

Ou comment le moteur de recherche n°1 en Chine se développe et atteint les internautes chinois.

Le 27 juin dernier se déroulait à Paris l’évènement China Connect InTheCity 2013, l’occasion d’en savoir davantage sur le SEO en Chine et plus particulièrement sur Baidu, le moteur de recherche n°1 du pays.

A propos de Baidu.com :

  • 5ème site le plus visité au monde
  • 6 milliards de requêtes quotidiennes, plus que n’importe quel autre moteur de recherche, dans aucun autre marché national
  • 78% des revenus du Search en Chine (Analysys International)
  • 30.5% des dépenses publicitaires en ligne totales en Chine (2011)
  • 80 millions d’usagers quotidiens actifs de l’application mobile SearchChinaConnect_Baidu

Il est plutôt rare de voir les représentants de Baidu en Europe et de connaître les dessous du moteur de recherche chinois, ils étaient 5 à l’événement China Connect In The City, le 27 juin dernier à Paris à la Maison de la Chine pour tenir une conférence sur le digital marketing et discuter des différents effets de levier permettant d’atteindre les internautes chinois. Un événement à ne pas manquer, nous souhaitions partager avec vous notre ressenti. Zoom sur une journée pleine d’informations… et de nébuleuses d’informations…

Baidu : « des centaines de fois » et des milliards de requêtes…

La journée a commencé par une introduction générale à propos de Baidu, tenue par Kaiser Kuo (@KaiserKuo), le directeur de la communication internationale de la firme. Il a tenu à expliquer tout d’abord l’origine du nom « Baidu ». Le nom vient en effet d’une phrase d’un poème chinois intitulé Une table de jade vert au festival de la Lanterne et écrit il y a plus de 800 ans (dynastie Song) par Xin Qiji :

« L’ayant cherchée des centaines et des milliers de fois parmi la foule, revenant soudain par hasard sur mes pas, je la trouve là, au plus sombre de la lueur des chandelles. »

Le mot Baidu signifie « des centaines de fois » en chinois, en référence à la « recherche continuelle de l’idéal » décrite par le poème. (Source : Wikipedia)

Tout un programme ! Vint ensuite la présentation des chiffres : Kaiser Kuo annonce que 92,8% des internautes chinois utilisent une plateforme Baidu lorsqu’ils commencent à naviguer sur le web, ce qui correspond à 500 millions d’utilisateurs dans le pays. En outre, Baidu est actuellement la plus grosse plateforme média digitale de Chine, à l’origine de 30% des publicités en ligne dépensées en 2012. Et cela ne risque pas de s’arrêter: d’après le directeur de la communication internationale, Baidu suppose une croissance de 55% des investissements publicitaires sur Internet soit une jolie somme de 7,5 milliards de dollars sur 2013.

china_connect_paris

Baidu ne veut pas être défini comme un « simple » moteur de recherche et présente divers autres outils comme Baidu Encyclopedia, Baidu News, Baidu Picture… Les évolutions techniques de Baidu ont été rappelées par Yuhong Cui (Technical Director, Baidu) et Michael Chen (Manager Général des Comptes Clés, Chaînes Nationales et Ventes Régionales, Baidu) mentionnant notamment la recherche vocale et la recherche « humanisée » (Mind Reader)…

L’évolution est également géographique avec des implémentations « douces » en Égypte, au Japon, en Indonésie, en Thaïlande…

Baidu se positionne en concurrent sérieux de Google et les annonceurs s’y intéressent…

Et c’est par Johnny Zhu, General Manager de CharmClick, acteur reconnu du web-marketing chinois, que les différents types et formats publicitaires disponibles sur Baidu ont été présentés : Baidu Statistics, Baidu Paid Search, Baidu Display Network… Baidu offre notamment une « brand-zone » qui affiche des informations relatives à des marques, à condition que celles-ci soient « vérifiées »:

China Connect in the City, Pauline Vandierendonck, Arnaud Rofidal, altima

La brand-zone est un produit payant commercialisé par Baidu. La démarche est simple : le référencement payant ou SEA, occupe pour des requêtes de marque une place prépondérante (jusqu’à 90% de la première page de résultats). Difficile alors pour une marque implantée en Chine de passer à côté des différents produits Baidu, commercialisés intelligemment par le moteur de recherche.

Le SEO ou référencement naturel (dit « gratuit ») se voit autoriser une 8ème, 9ème, 10ème position, loin derrière les produits Baidu comparables à un Wikipedia, un Google Shopping, etc…

Cependant, même si le moteur de recherche n’a pas commenté ce point, les internautes chinois semblent avoir pris l’habitude de scroller en bas de page pour découvrir les résultats les plus pertinents ou en tout cas, les moins sponsorisés (cf. Chinese Eye Tracking Study : Baidu vs Google). Contrairement aux usages Google que l’on connaît, les requêtes en Chine sont plus longues et ce, parfois afin d’éviter l’omniprésence des produits Baidu.

Point positif : Baidu donne accès à l’intégralité des mots-clés de recherche, ce que ne fait plus Google depuis qu’il encrypte une partie des mots-clés de recherche (ce qu’on appelle « not provided »). Mais lorsque l’on demande si une telle mise en place est possible sur le géant chinois, on se contente d’un « Nothing is impossible » qui promet bien des soucis aux référenceurs.

Baidu présente donc des différences algorithmiques notables mais aussi une méthode de commercialisation de ses produits bien différente de son homologue américain.

 Chine & le Web Analytics

Durant l’après midi, Arnaud Rofidal (@arnaudrofidal), Directeur Associé d’altima°, a présenté le Web Analytics en Chine ou plutôt l’absence de démarches de suivi Analytics de qualité… En effet, dans un marché avec une telle croissance, peu d’acteurs mettent l’accent sur l’analyse. Or, c’est un facteur clé de succès et une nécessité dans une stratégie digitale selon Arnaud Rofidal.

WA_in_china_arofidal

Aujourd’hui le web analytics est le seul territoire digital n’ayant pas vu l’apparition d’un leader comme Baidu. Les outils locaux ont des périmètres plus restreints, amenant les sites chinois à utiliser des outils venus de l’Ouest. A date, et selon Arnaud Rofidal, 60% des 30 sites e-commerce les plus importants utilisent des outils de tracking venus de l’ouest (comme par exemple Google Analytics). Baidu possède également son outil de suivi : Baidu Tongji.

La présentation complète d’Arnaud est disponible sur SlideShare.

 

Baidu & la protection des marques

La dernière session de la journée a été tenue par Stanislas de Nervo, directeur du management et co-fondateur de Datawords. Il a échangé sous forme de questions-réponses avec Michael Chen, principalement sur la façon dont les entreprises pouvaient protéger leurs marques sur Baidu. La réponse proposée – contre toute attente ! – est d’utiliser au maximum les services offerts par Baidu aux marques reconnues, c’est-à-dire une « brand-zone » personnalisable, une page officielle Baidu Baike (semblable à Wikipedia) et en échangeant avec les utilisateurs sur Baidu Zhidao (plateforme de questions-réponses).

In short

En conclusion, il est impensable de passer à côté du moteur de recherche Baidu lorsque l’on arrive en Chine. D’ailleurs, Baidu n’est pas un simple moteur de recherche mais aussi un Wikipedia, une Quora, un Facebook… Face à ce nouveau géant, de nombreuses questions se soulèvent : quelle place va prendre Baidu au sein de la recherche mondiale ? Qu’en sera-t-il de Yandex, le moteur russe ?

De nouveaux enjeux se dessinent : la recherche vocale, la recherche « humanisée », la compréhension des caractères chinois, arabes, cyrilliques… l’internationalisation… Sur ce dernier point, Baidu choisit d’y aller pas à pas en se différenciant de son concurrent américain : navigateur mobile dans le Moyen Orient et en Afrique, logiciel d’optimisation et de nettoyage en Thaïlande avec toutefois une ambition affichée de couvrir plus de 50% des pays et des régions « dans le futur ».

Enfin, un dernier point à  soulever est la place du référencement naturel. Aujourd’hui, nous l’avons vu, la place est principalement donnée aux offres publicitaires de Baidu : comment se positionner et être efficace en recherche naturelle en Chine ? Quelle place laissera Baidu au levier demain ?

Un sujet que nous surveillerons de près et que nous ne manquerons pas de commenter dans les mois à venir…

mots-clés :

, , , ,

articles à lire ensuite...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0
0

Keynote ChinaConnect: quand Baidu débarque à Paris…