Retour sur MiXiT 2019 Retour sur MiXiT 2019

Retour sur MiXiT 2019

par ,
le 1 octobre 2019

1+
0

Retour sur l’édition 2019 de MiXiT qui s’est déroulée les 24 et 25 mai 2019. Cette conférence lyonnaise a pour volonté de rassembler l’écosystème informatique de la région autour de thématiques diverses et variées.

Edwin Jacobs – Opening keynote

La première journée débute par une présentation d’Edwin Jacobs qui nous parle de ses travaux en generative art. Il nous présente un dispositif interactif réalisé pour un festival de film : l’utilisateur se place devant la machine et adopte une pose particulière (en référence à une affiche de film). La machine trouve une affiche de film correspondant à cette pose et crée un poster.

Edwin nous présente ensuite OpenRNDR, un outil open source qui simplifie l’écriture de logiciels interactifs en temps réel, qu’il a créé avec son entreprise RNDR.

Il n’y a pas de magie, tout est dans les détails – Thomas Buvignier

Les 6 services que peuvent rendre les micro-interactions sont : informer, distraire, expliquer, attirer, récompenser et amuser.
1. Informer
Après une action, l’utilisateur attend un résultat primaire accompagné d’un résultat secondaire. Dans une application virtuelle, le but est de simuler le réel avec les micro-interactions.
2. Distraire l’utilisateur pendant le chargement par une animation fluide, comme un magicien distrait son audience pendant son tour de magie.
3. Expliquer ce qu’il se passe quand on fait une action grâce aux interactions.
4. Attirer en faisant attention à la proportion entre l’animation et l’importance de l’information.
5. Récompenser
Proposer des micro-interactions à chaque étape clé d’un formulaire pour faire plaisir à l’utilisateur.
6. Amuser 
L’homme comprend mieux dans un environnement amusant. Créer des « easter eggs » pour casser la barrière entre l’utilisateur et le concepteur de l’application, et montrer qu’il y a de l’humain derrière l’application.

Les micro-interactions permettent à une application de passer de l’utile à l’agréable.

Pour en savoir plus je vous invite à lire l’article de Thomas Buvigner ici.

Great features implies great responsabilities – Sarah Haim-Lubczanski

Sarah Haim-Lubczanski nous présente son métier de technical writer (écriture de documentation) et nous démontre l’importance de la documentation pour les applications web.
La documentation logicielle explique comment le logiciel fonctionne, et peut aussi décrire le code et l’architecture d’un projet.

Écrire de la documentation permet de transmettre de la connaissance mais aussi de s’approprier les connaissances. Quand on écrit de la documentation, on doit se poser la question suivante : quelle est la place de cette information ?
Sarah nous donne ses conseils pour écrire efficacement de la documentation, grâce à des outils comme Sphinx ou Spectacle.

Au-delà des couleurs, des interfaces adaptées au daltonisme – Laura Wacrenier

Laura Wacrenier, UX designer chez SonarQube, vient nous parler d’un sujet d’accessibilité : le daltonisme.
Elle nous présente d’abord ce qu’est le daltonisme : la difficulté à percevoir une des 3 couleurs (rouge, vert ou bleu). Nous apprenons que ces problèmes de couleur touchent 8% des hommes et seulement 0,5% des femmes.

Comment rendre accessible les interfaces web ?

Contraste des textes en priorité d’après les guidelines de l’accessibilité du web (WCAG), en utilisant des outils de ratio comme Color contrast analyser (plugin Sketch) ou Tanaguru contrast-finder.

Pour les éléments non textuels, commencer à designer en noir et blanc et faire des simulations pour voir le rendu en daltonisme. Ne pas se reposer uniquement sur les couleurs, utiliser les contrastes de forme, les textures, l’iconographie, les labels textuels. 
Il existe plusieurs outils pour nous aider : Stark (plugin Sketch), Colorblinding (extension Chrome), Let’s get colour blind (extension Firefox), Color Oracle (application Windows, Mac ou Linux).

Laura conclut en nous expliquant que pour convaincre une équipe de travailler sur l’accessibilité, il faut faire des améliorations pour l’ensemble des utilisateurs. Une interface accessible est une interface plus lisible et plus efficace pour tout le monde.

Vous pouvez accéder aux slides de la présentation « Au delà des couleurs » ici.

Building an open source project – Joshua Lowe

Le deuxième jour de conférences démarre par une keynote de Joshua Lowe, épatant développeur de 15 ans. Il nous présente Edublock, son outil éducatif pour apprendre à coder aux enfants.

Il nous parle ensuite du modèle Open Source, qui permet la mise à disposition du code source d’une application au grand public. Les principes de base de l’Open Source sont la gratuité des logiciels, et leur développement et maintenabilité par la communauté.

Le Web, ses frameworks et ses standards – Hubert Sablonnière

Hubert Sablonnière commence en nous donnant un état des lieux du web actuel. On a tendance à chercher un outil avant de réfléchir au problème rencontré. On s’enferme dans un écosystème dont on devient dépendant (framework, processeurs, etc.), on oublie facilement les principes de base du web.

Il nous présente ce que nous apporte aujourd’hui les standards du web :
– Web Components
– Custom elements
– Shadow DOM
– <template>

Remake de jeux rétro avec Vue.js – Nicolas Decoster & Juliane Blier

On termine MiXiT avec une conférence technique. Nicolas et Juliane nous présente le framework JavaScript Vue.js.

C’est un framework progressif, c’est à dire que l’on utilise les fonctionnalités seulement quand on en a besoin (composants, routing, états, etc.) Vue a une approche en composants avec des « single file components », fichiers qui regroupe le template html, le javascript et le style.

Nicolas et Juliane nous présentent à tour de rôle les grands principes de Vue, en nous montrant la création de première version du jeu Pokemon en Vue.

Le mot de la fin

Je suis ravie d’avoir participé à cette édition 2019 du MiXiT, et d’avoir pu assister à des conférences aux sujets très variés. A l’année prochaine, si le tirage au sort le veut bien !
Vous pouvez retrouver les vidéos des conférences sur le site de MiXiT.

 

articles à lire ensuite...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *