L’optimisation des performances en diminuant les requêtes serveur

L’optimisation des performances en diminuant les requêtes serveur

par ,
le 10 juillet 2012

0
0

L’un des points les plus négligés sur le web en optimisation de performances, c’est le harcèlement serveur et c’est d’autant plus valable lorsque le site web prend de l’ampleur en nombre de visites. Nous allons donc découvrir en quoi consiste ce « harcèlement » et comment y remédier.

Lorsque l’on demande une image, un fichier Javascript, un fichier css ou autre fichier externe en HTML, le navigateur fait une requête au serveur.

Celui ci reçoit la demande, recherche le fichier et le renvoie à l’utilisateur.

Chaque fichier appelé implique donc un aller/retour navigateur <-> serveur. De ce fait, pour un nombre de fichiers important,  on aura un nombre d’aller/retours importants et ce pour chaque internaute sur le site. Le serveur subit alors un « harcèlement » et va donc mettre plus de temps à répondre et ce travail excessif pourrait le faire surchauffer à force.

Ainsi, pour éviter ce « harcèlement » de serveur, on va fusionner les fichiers pour réduire le nombre de requêtes. Ainsi le serveur aura moins de travail, il sera plus réactif, et  moins de serveurs seront nécessaires pour un même travail. Un seul fichier contenant tout les appels Javascript se chargera en un peu plus longtemps mais d’une seule traite par le serveur.

Pour concaténer vos JS, il est possible de le faire manuellement, en incluant tout le contenu JavaScript dans un seul fichier, ou en concaténant ces scripts depuis un générateur en ligne. Personnellement, je suis fan de la méthode manuelle, les générateurs provoquent aussi parfois des bugs de concaténation de scripts, mais n’hésitez pas, par contre à minifier au passage vos fichiers javascript pour alléger leur poids. Là encore, des générateurs existent, tels que :

En ligne :

http://fmarcia.info/jsmin/test.html

http://jscompress.com/

Mais aussi des outils hors ligne :

http://developer.yahoo.com/yui/compressor/

http://www.crockford.com/javascript/jsmin.html

 

Travail coté serveur

Pour optimiser encore le coté serveur, un système de Content Delivery Network peut être un bon moyen de soulager son serveur.

Le principe ? Mettre en cache les fichiers demandés par les utilisateurs, et livrer les fichiers en cache à ceux qui font des demandes identiques. Ainsi le résultat demandé est déjà disponible, il n’y a pas de phase de calcul et un seul serveur peut ainsi gérer bien plus d’internautes. De plus, les données du cache sont mises à jour que lorsqu’elles sont modifiées et ainsi les internautes ne chargent du « nouveau » contenu uniquement quand cela est nécessaire.

mots-clés :

,

articles à lire ensuite...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vos commentaires (0)

L’optimisation n’est pas seulement utile pour les serveurs mais aussi pour accroitre la rapidité d’affichage des pages, ce qui est loin d’être négligeable pour optimiser le nombre de page vues , et donc par ricochet le taux de conversion.

@rs459 en effet, c’est l’optique désirée, l’optimisation des perfs pour l’internaute, c’est la priorité dans cette série d’articles que je rédige, n’hésite pas à me contacter pour des précisions.
Fabien

0
0

L’optimisation des performances en diminuant les requêtes serveur