Glossaire du testing #2 – Le solde de campagne Glossaire du testing #2 – Le solde de campagne

Glossaire du testing #2 – Le solde de campagne

par ,
le 2 mars 2018

0
0

Les résultats d’un test A/B ou MVT sont calculés sur la base d’indicateurs de performance tangibles. Selon la nature du test, les KPI vont varier mais sont généralement mesurés : le chiffre d’affaires, le taux de conversion, le taux d’ajout panier, la valeur de la session, etc … Les performances des différentes versions de test seront ainsi quantifiées et comparées pour in fine en déclarer une gagnante.

Au cours d’une campagne de tests, il peut également être tentant de se poser la question : « Combien ce test m’a-t-il rapporté ? » car oui sur ce type d’expérimentations … greed is good !

Afin de projeter le chiffre d’affaires généré par une version de test sur l’ensemble de l’audience sur la période testée, je vous propose de calculer un indicateur complémentaire : le solde de campagne.

 Greed … and more !

Prenons le cas d’un A/B test avec une version de contrôle (VC) et une version de test (V1). Le solde de campagne projette la valeur de la session, de la version de contrôle  sur le nombre de sessions de la V1. Ceci permet de calculer la plus-value générée par la version de test à niveau de sessions équivalent :

Solde de campagne = Chiffre d’affaires V1 – (Valeur de la session VC x Nombre de sessions V1 )
avec VC = version de contrôle, et V1 = version 1 (ou somme des versions V1/V2/…/VN dans le cas d’un test à plusieurs variations)

Le suivi du solde de campagne se fait de façon journalière, et il est cumulé pour avoir un solde de campagne sur la période de test.

Un indicateur pour monitorer son test

Le solde de campagne calculé de façon journalière permet de suivre les performances du test en cours et aide à la prise de décision dans la façon de dérouler le test.
Dans le cas d’un test MVT avec 8 variations, si le solde de campagne est positif au global, alors dans la prise de décision de conserver/supprimer une version on peut se permettre un petit risque supplémentaire. Par exemple, en ayant la garantie que le test est financièrement gagnant au global, on peut choisir de conserver une version moins performante quelques jours supplémentaires, si on suspecte de meilleurs résultats dans les jours à venir.

Un indicateur pour conclure son test

Par ailleurs, il est toujours valorisant de finir un test en se disant: « si tous les visiteurs testés étaient passés par la version 1 gagnante du test, nous aurions gagné 1082€ sur la période de test ». Grâce à cette information, il est facile de déterminer le Retour sur Investissement du test à court terme versus le prix de la licence de l’outil et à moyen-long terme en extrapolant les résultats sur une période plus longue.

Attention néanmoins de veiller à faire cette projection sur une période plus longue de façon raisonnée. Il peut être tentant d’extrapoler le gain de sa version sur l’année complète, mais cette pratique s’avère hasardeuse à cause des fluctuations saisonnières qui peuvent faire évoluer les performances de chacune des versions.

mots-clés :

, , , ,

, , , ,

articles à lire ensuite...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0
0

Glossaire du testing #2 – Le solde de campagne