Le social commerce, le deuxième masque du e-commerce Le social commerce, le deuxième masque du e-commerce

Le social commerce, le deuxième masque du e-commerce

par ,
le 29 juin 2018

0
0

D’une simple tendance, à une obligation jugée sans intérêt, avant d’être une forte source d’investissements, les réseaux sociaux ont bien souvent été négligés par les entreprises à leur lancement, en particulier en France. Seulement, depuis quelques années ils ont pris une grande importance aux yeux de ces dernières, et ont élevé le commerce à un tout autre niveau.

Ces derniers mois ont été le théâtre de grands changements pour les réseaux sociaux qui, tour à tour, déploient un système de social ads toujours plus poussé et optimisé.

Dans le e-commerce, le visuel est un élément essentiel pour toute stratégie. Il fait vendre, attire le regard, crédibilise le produit, et permet d’établir une plus forte relation de confiance avec le client qu’un simple texte. Cette logique explique parfaitement le développement des social ads pour le e-commerce. Où une enseigne d’ameublement, de cosmétique, de voyage, ou de restauration, peut-elle convertir facilement des prospects et toucher de potentiels nouveaux clients ? Sur les réseaux sociaux ! Un endroit qui reflète ses valeurs, qui montre ses produits, qui fait rêver le client, qui lui donne envie d’acheter. Et pour une tendance e-commerce, les réseaux en question sont tout désignés : Facebook, Instagram, Snapchat, et Pinterest.

L’ogre du marché

Facebook, numéro 2 sur le marché du digital advertising, et pionnier dans le développement des social ads, est bien sûr considéré comme le principal canal publicitaire pour les marques. Fort d’une base de données unique au monde le réseau social se targue d’avoir plus de 2,2 milliards d’utilisateurs actifs en mai 2018. Avec le développement de Messenger, What’s App et Instagram, la firme dispose d’une base de données quasi illimitée, qui vient enrichir ses offres publicitaires.

Plus de la moitié des utilisateurs de Facebook (55% d’entre eux) ont déjà effectué un achat via le réseau social, selon Avionos.

Après avoir déployé sa marketplace en 2016 la plate-forme a lancé récemment un système publicitaire pour les annonceurs et utilisateurs de sa marketplace sur … sa marketplace. Mais Facebook voit plus loin et se concentre plus sur la satisfaction client après-vente en proposant depuis début juin, de noter une publicité après avoir effectué un achat en cliquant dessus. Ce système permet ainsi à Facebook de proposer des publicités plus pertinentes et de meilleure qualité à ses utilisateurs. Si une publicité reçoit trop de retours négatifs la plate-forme étudie les retours et décide ou non de la retirer. Un seul adage : la satisfaction utilisateur avant tout !

Mais Facebook n’est pas la seule carte de Mark Zuckerberg. Le fondateur du réseau social a récemment annoncé le déploiement prochain de publicités vidéo en lecture automatique sur Messenger. Ce format a déjà été déployé sur le fil d’actualité de Facebook et d’Instagram. Après avoir lancé en juillet 2017 Messenger Ads et ses pubs statiques, Facebook cherche à utiliser le format vidéo pour développer son offre sur Messenger.

Des stories, des stories, des stories !

De son côté Snapchat a su rebondir suite aux incessantes critiques sur son nouveau design, déployé en février, et attire toujours les annonceurs. Le réseau social s’est lancé dans l’optique de fournir une véritable expérience à ses utilisateurs, et cela sur tous les niveaux, y compris le commerce ! Snapchat teste en ce moment de nouvelles annonces publicitaires « Shoppables » qui montrent plusieurs produits dans un carrousel d’images. En parallèle, Snapchat travaille avec plusieurs studios de développement pour développer des « Sponsored Snappable ads ». Ce format serait en fait des mini-jeux en réalité augmenté, personnalisés selon les marquess s’apparentant à Pokémon Go mais de façon native in-app.

Dernière annonce en date de Snapchat : son partenariat avec SeatGeek ! Désormais si vous regardez une story snapchat pour la promotion d’un événement sportif, culturel, ou d’un concert, vous avez juste à swipe up pour pouvoir acheter un billet pour l’événement. Rien de nouveau me diriez-vous, mais le but de ce partenariat est de simplifier votre parcours d’achat. Tout se fait sur l’application sans que vous ayez à la quitter.

Instagram ne se laisse pas distancer par son concurrent principal et continue de développer de nouvelles solutions pour les annonceurs. Pour le réseau social, tout est dans le comportement d’achat : Instagram a bien compris qu’un parcours d’achat optimisé, très simple pour l’utilisateur couplé au caractère spontané des stories et du comportement d’achat humain étaient la recette gagnante pour convertir efficacement.

Instagram proposait déjà ses « Shopping Bag Stickers » sur les posts dans la timeline, mais dorénavant le réseau social les exporte dans les stories des marques. Après avoir dépassé le cap du milliard d’utilisateurs, Instagram a bien compris que ses stories, utilisées par plus de 300 millions de personnes chaque jour, étaient un canal qui valait de l’or pour les marques.

« Instagrammers said they often watch Stories to stay in-the-know with brands they’re interested in, get an insider view of products they like, and find out about new products that are relevant to them. » Avait annoncé Instagram dans son communiqué le 12 juin.

Face au développement de ces offres Pinterest réplique à son tour ! Près de 600 millions de recherches visuelles sont effectuées chaque mois sur la plate-forme selon ses dirigeants. A l’instar d’Instagram, Pinterest inspire et est une source inépuisable de créativité. Ce côté inspirant est un atout majeur pour des enseignes dans la mode, le luxe, ou la joaillerie !  Véritable catalogue d’idées, la plate-forme est conçu pour aider ses internautes à trouver de nouvelles idées.

Déployée le 19 mars 2018, la fonctionnalité « Shop the Look », au même titre que « Shop Now » d’Instagram, met à disposition la possibilité d’acheter les produits mis en avant sur les épingles. Même problématique, même solution : l’utilisateur arrive sur le réseau pour s’inspirer, ou simplement naviguer, voit un produit qui l’intéresse, et peut directement avoir accès à sa fiche pour l’acheter. Pour le moment l’offre publicitaire de Pinterest n’est pas encore disponible en France, mais son président Tim Kendall a annoncé pendant le Cannes Lions Festival of Creativity qu’elle serait disponible en France dans l’été. Les épingles sponsorisées seront déployées dans un premier temps, avant de lancer le format vidéo « full screen ». la plate-forme profitera du déploiement de son offre publicitaire pour lancer sa plate-forme de gestion de publicités « Ad Manager ». Il ne reste plus qu’à attendre !

« Alors je voudrais une application sur laquelle je peux vendre des choses » WeChat donne le mot de la fin

A l’autre bout du monde, Tencent a vite compris l’intérêt que pouvait apporter un réseau social au commerce.

D’un tout autre niveau, WeChat, que l’on pourrait qualifier de « superapplication », propose des fonctionnalités similaires en termes de publicité qu’Instagram ou Pinterest, mais la plate-forme possède un atout bien plus important : la création de boutique !

Là où les applications que nous utilisons tous au quotidien commencent à nous donner la possibilité d’acheter sur les réseaux sociaux, (et permet donc aux commerçants de faire une passerelle entre leurs RS et leur site) WeChat pousse le concept encore plus loin et propose à ses internautes d’acheter directement sur l’application, de créer sa boutique. Pour les marques cette possibilité (qui représente bien plus qu’une simple fonctionnalité) leur permet de proposer leur catalogue directement à l’endroit où leurs clients interagissent avec leur entourage.

Donner une expérience d’achat simple et efficace, est à la portée de tous les types d’entreprises, qu’importe leur taille. En assurant une présence forte et pertinente sur les réseaux sociaux, les marques ont l’opportunité de mieux comprendre leurs clients et de générer sur le long terme plus de ventes.

mots-clés :

, , , ,

, , , ,

, , , ,

articles à lire ensuite...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0
0

Le social commerce, le deuxième masque du e-commerce