Le social commerce Le social commerce

Le social commerce

par ,
le 28 avril 2016

0
0

En 2016, tout le monde s’entend pour dire que les réseaux sociaux sont essentiels pour créer une relation avec vos clients et prospects.

En effet, l’essence même des réseaux sociaux repose sur le principe de la communication et permet de créer un bouche-à-oreille numérique. Par contre, ce n’est que depuis les deux dernières années que l’essor et la multiplication des boutons « acheter » sur les différents réseaux sociaux ont permis d’effectuer un passage d’un canal principalement de communication et de vitrine des produits vers un véritable canal d’achat. Lorsque l’on sait qu’une minute sur quatre passée sur internet est consacrée aux réseaux sociaux, il semble évident que ces plateformes soient entrain de redéfinir la notion du e-commerce traditionnel.

Je vous invite maintenant à parcourir les dernières fonctionnalités offertes aux e-commercants en matière de social commerce :

Facebook

D’après une enquête de Shopify, Facebook est (pas à notre grande surprise) LE réseau social qui apporte le plus de trafic sur leur site web. De plus, 85% des ventes passant par les réseaux sociaux proviennent de Facebook avec un taux de conversion de 1,85% !

Il n’y a plus aucun doute, Facebook a saisi l’importance de lier sa plateforme sociale aux achats en ligne avec la mise en place des boutons « acheter », la multiplication des formats de publicités ainsi que des données puissantes qui permettent de voir les conversions issues de Facebook grâce à l’intégration de pixels; le tout permettant de mesurer le véritable ROI des réseaux sociaux.

facebook1

Plus récemment, Facebook a annoncé la possibilité d’acheter directement par Messenger, le nouvel outil “robot” intégré à sa messagerie qui fait office d’acheteur personnel.

facebook2

Instagram

Avec plus de 400 millions d’utilisateurs principalement sur mobiles et un taux d’engagement nettement supérieur  à celui de Twitter et Facebook, Instagram constitue la plateforme idéale pour le développement du social commerce sur mobile. Bien que contrairement à d’autres réseaux, la transaction passe par le site marchand, la possibilité de faire ses emplettes par le biais de l’application permet tout de même un gain de temps, grâce à l’ouverture de la page de paiement au sein d’Instagram, et un retour dans l’application une fois la transaction terminée.

instagram1

Une autre option pour inciter les utilisateurs à acheter est de rendre sa galerie marchande en liant son compte avec des solutions comme Curalate like2buy. Cette dernière relie les images Instagram à une galerie de produits disponibles pour un achat en un seul clic.  Pour aller plus loin, vous pouvez aussi intégrer l’UGC issu des réseaux sociaux par le biais de solutions comme Olapic et Candid qui sont des plateformes de marketing visuel. Ces solutions permettent d’intégrer l’UGC à un site e-commerce, de le modérer et de le lier directement aux fiches produits.

instagram2

Pinterest

Sur desktop, les Rich Pins permettent de lister les produits épinglés, ainsi que d’afficher le prix et la disponibilité du produit. Les utilisateurs qui auront sauvegardé l’épingle seront alertés de la chute de prix du produit épinglé par email et par notification sur Pinterest.

pinterest1

Pinterest fait également l’effort d’intégrer des boutons « acheter » sur mobiles et tablettes (bien qu’accessibles uniquement depuis les États-Unis pour le moment). Il suffit de cliquer sur le bouton « buy it », choisir la couleur, la taille et payer via Apple Pay ou une carte de crédit. Un process en quelques clics qui permet à l’utilisateur de faire ses achats sans quitter l’application.

pinterest2

Twitter

De son côté, le petit oiseau bleu a annoncé un nouveau partenariat avec les plateformes Shopify, Bigcommerce et Demandware, permettant à toutes les marques utilisant une de ces solutions e-commerce d’ajouter un bouton « acheter » à leurs tweets, en partenariat avec la solution de paiement Stripe.

twitter1

Plus que d’établir un premier contact avec ses fans, les réseaux sociaux font désormais partie intégrante du processus d’achat du consommateur : de la découverte produit à l’acte d’achat en passant par le service après-vente. Au-delà de rendre l’expérience utilisateur plus agréable en diminuant la friction sur mobile par exemple, les réseaux sociaux permettent désormais aux e-commerçants de cibler et de connaitre très précisément leurs clients et de leur pousser des offres très personnalisées.

Les réseaux sociaux qui étaient un levier difficilement mesurable pour les équipes marketing, offrent désormais de plus en plus d’options et de datas pour justifier le ROI des e-commerçants. En effet, les ventes liées aux réseaux sociaux ne sont plus indirectes, et de bonnes interactions stratégiques jumelées à un bon investissement en campagnes sociales permettent assurément de faire gonfler votre chiffre d’affaires !

 

mots-clés :

, , , ,

, , , ,

articles à lire ensuite...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *