Conférence Google : Nouveauté SEO mars 2018 Conférence Google : Nouveauté SEO mars 2018

Conférence Google : Nouveauté SEO mars 2018

par ,
le 22 mars 2018

1+
0

Nous étions, ce mardi 20 mars, à la seconde édition de la conférence dédiée au SEO en 2018, animée par Vincent Courson. Pour les retardataires, le récap’ de la première édition est disponible ici : Conférence Google le SEO en 2018 1er édition, merci Mathilde. 😉

Le  mobile en 2018

Mobile first indexing

Google changera en juillet, de manière progressive, la façon d’indexer les pages en ajoutant à son index les pages mobile. Cette mise à jour est assez logique car elle s’adapte aux nouveaux comportements des users (plus orienté mobile).

Vincent en a profité pour rappeler que , même si 3 formats sont supportées par Google (responsive, diffusion dynamique et url’s mobile séparées via un m.), c’est le bien le format responsive que recommande Google.

Qu’est ce que le mobile first indexing  implique ?

1. Avoir le même contenu primaire sur mobile et dekstop. 
Qu’est ce que le contenu primaire ?  C’est tout simplement le contenu qui permet à l’internaute de trouver la réponse à sa question, i.e., la question correspondant à sa requête sur le moteur de recherche.

2. Des métadatas = title et metadescription rien de bien nouveau ici 😉

3. Des données structurées.
Il a d’ailleurs été mentionné qu’au-delà de l’affichage supplémentaire que cela pouvait apporter dans les SERP’s, cela permettait également aux moteurs de recherches de mieux interpréter le contenu.

4. La balise Hreflang
Celle-ci doit bien pointer vers les équivalences en termes de device (de mobile à mobile et de desktop à desktop)

5. De ne pas changer les balises canonicals
Google considère, dans ce cas, que c’est à lui de s’adapter et il n’y a donc aucune update à faire à ce niveau, malgré le passage au mobile first index.

6. Optimiser son crawl budget mobile. 
Le passage au mobile first index pourra être la source de fluctuation importante, pour anticiper ce check, il faudra via la Google Search Console (GSC) corriger les éventuelles erreurs d’exploration smartphone, remontées dans la Google Search Console, afin d’aborder la transition le plus sereinement possible.

Speed update

 

Google l’a enfin annoncé officiellement, le temps de chargement est un critère de positionnement. L’enjeu, encore une fois, est de s’adapter aux caractéristiques mobile, aux vitesses de connexion faible (3G // wifi public) et aux vieux terminaux.

L’objectif pour Google est de satisfaire l’utilisateur en lui apportant le plus rapidement possible une réponse pertinente. Toi comme moi savons que si le chargement d’une page est trop long on revient sur la SERP’s afin de trouver un site plus rapide.  

Ce qu’il faut retenir du speed update  ?

Au final, pas de boost pour les sites rapides à charger mais un effet négatif sur les sites avec des pages aux temps de chargement trop long. (1 visite sur 2 est abandonnée au-delà de 3 secondes de chargement sur un site mobile en 3G source)

L’impact de cette update se fera sentir sur une faible quantité de requête (pas de visibilité sur le scope). Google annonce également que cet update n’a pas pour but d’imposer une techno (en l’occurrence AMP), l’objectif est centré sur l’utilisateur, à savoir lui apporter sa réponse le plus rapidement possible. 

Comment analyser la vitesse de son site ? (les outils recommandés par Google)

Chrome user report : permet d’analyser les données de chargement des terminaux users (après anonymisations)  via le navigateur afin d’avoir les vraies datas.

Le bémol est qu’il  n’est disponible  que pour  les plus gros sites car il a besoin de beaucoup de datas afin d’être pertinent.

Lighthouse : qui permet de faire des audits de sites, mais qui est plus à destination des équipes de dev,  avec par exemple des audits de sécurité // passage à une PWA // performance.

Page speed insight : qui permet d’avoir des données plus précises car elles sont complétées avec des informations issues de l’utilisation du navigateur Chrome par les internautes + usability en général d’un point de vue user.

Au final ce qui ressort surtout de cette partie, c’est que les outils n’ont pas la vérité absolue (i.e., on peut avoir un bon score et un site lent). Le vrai et seul objectif, c’est le temps que met votre page web à s’afficher chez vos utilisateurs 😉

Pour aller plus loin sur les performances web, c’est par ici :

https://developers.google.com/web/fundamentals/performance/user-centric-performance-metrics

AMP

AMP = Accelerated mobile page, la mission est de s’adapter aux usages des users et fournir des pages web quasi instantanées.

 

Les news AMP 

Deuxième moitié 2018 : AMP sera servi depuis l’url de l’éditeur et plus depuis la version cache de Google (fini les problématiques de tracking avec AMP)

Pas encore de date prévue : mais les contenus « non AMP » pourront être intégrés dans le fameux carrousel Google (tant que l’on a des pages rapides à charger)   

Toujours dans cette logique de ne pas imposer le format AMP au web, il a été annoncé une collaboration de l’équipe AMP avec des organismes de standardisations.

Ce rapprochement a pour but de fournir une « solution universelle » aux enjeux du web de demain,  avec pour objectif de diminuer les temps de chargement des pages web.

Les évolutions de la nouvelle Google Search Console

 

En bref :

  • Une nouvelle interface plus moderne & plus mobile friendly
  • Un back-end unifié qui permet d’avoir des données plus à jour
  • Une nouvelle logique qui s’illustre de la manière suivante :
    1. Identification du problème via la GSC
    2. Explication du problème via la GSC
    3. Tests de correctifs via les webmasters
    4. Demande de résolutions afin de demander au système d’exploration de venir que les correctifs sont en place et d’effectuer une MAJ
  • Les annotations des graphiques ( comme proposé dans Google Analytics) et qui permet d’avoir facilement l’historique d’un site
  • L’accent sera mis sur la lisibilité et sur le style des graphes afin de les rendre plus lisibles. On peut, par exemple, coupler le graphique d’index coverage avec les impressions.
  • Une feature te manque et tu aimerais la voir dans la Google Search Console ? Tente ta chance via le formulaire de feedback disponible directement dans l’interface.

     

    Feedback Google Search Console
    Feedback Google Search Console

Dans le pipe de la nouvelle Google Search Console :

  • Nouvelle API GSC
  • Créer des ensembles de propriétés
  • Résoudre le décalage de dates lié à l’ancienne GSC, due à un souci de fuseau horaire (résolution en cours)

Et la suite ?

Migration progressive courant 2018 des nouveaux rapports (rapport par rapport). Tous les rapports ne seront pas forcement dans la nouvelles GSC mais les informations seront quand à elles toujours bien disponibles (peut être sous une forme différente #teasing).

Stay tuned !

mots-clés :

, , , ,

, , , ,

, , ,

articles à lire ensuite...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1+
0

Conférence Google : Nouveauté SEO mars 2018