Pokémon Go : derrière le jeu, un puissant outil marketing local Pokémon Go : derrière le jeu, un puissant outil marketing local

Pokémon Go : derrière le jeu, un puissant outil marketing local

par ,
le 25 juillet 2016

0
0

Disponible depuis cette semaine en France et au Canada, l’application Pokémon Go prévoit d’y faire autant d’adeptes que chez nos amis américains, où l’application s’est rapidement imposée comme le plus gros jeu mobile de l’histoire américaine.

Survol du phénomène

Pour ceux qui n’étaient pas encore au courant, le 6 juillet dernier, Niantic et Nintendo ont commencé à déployer une nouvelle application de réalité augmentée appelée Pokémon Go. Très rapidement téléchargé en grand nombre par les petits et les grands, ce nouveau jeu de chasse au trésor a fait s’envoler le cours de l’action Nintendo. En quelques jours à peine, la chasse aux Pokémons est devenue très populaire, créant de véritables rassemblements de foules dans des parcs, lieux publics et boutiques.

Les premiers chiffres

Les chiffres des premiers rapports parlent d’eux même et démontrent que l’application est devenue pour certains, une véritable source de dépendance.
En effet, avec plus de 26 millions d’utilisateurs actifs (en date du 16 juillet selon Survey Monkey), Pokémon Go a été installée sur deux fois plus de téléphones que l’application Tinder et l’engagement est deux fois plus important que celui de SnapChat, l’application la plus populaire du moment.

pokemon go 1

Selon le même rapport effectué par SurveyMonkey, les taux de rétentions de Pokémon Go ont doublé ceux de la moyenne de l’industrie avec environ 7 personnes sur 10 qui retournent sur l’application le lendemain du téléchargement du jeu.
Par ailleurs, les revenus de Pokémon Go ont nettement surpassé celui des autres jeux similaires, avec un chiffre d’affaires moyen de 0,25$ US par utilisateur actif par jour.

pokemon go 2

Comment capitaliser sur le phénomène en tant qu’entreprise ?

Avec des Pokémons dissimulés un peu partout à travers une ville, le jeu devenu viral force les utilisateurs à parcourir physiquement leur environnement, et c’est ainsi que Pokémon Go devient intéressant pour toutes les entreprises qui cherchent à augmenter leur trafic en point de vente.
Concrétement, comment on s’y prend ?

pokemon go 3

● La première étape est de voir dans le jeu si des Pokémons se trouvent dans ou à côté de votre établissement. Si c’est le cas, utilisez les réseaux sociaux pour le communiquer et offrez une récompense à ceux qui attrapent et partagent une capture d’écran de leurs proies avec leurs amis par exemple. Si un Pokémon qualifié de « rare » se trouve à proximité, vous avez touché le jack-pot !

● Si aucun Pokémon ne se trouve proche de vos business ou si vous voulez attirer encore plus de Pokémons, ne vous inquiétez pas ! Dans sa boutique, Pokémon Go permet d’acheter des « leurres », qui incitent les utilisateurs à venir à un endroit précis. De ce fait, une entreprise locale, comme un restaurant ou un magasin de détail peut acheter des « leurres » pour attirer l’apparition de Pokémon à un PokéStop (une boutique locale, par exemple) et ainsi faire venir les chasseurs de Pokémons à son emplacement. À titre d’information, un module de Leurres attire des Pokémons à un PokéStop pendant environ 30 minutes.

pokemon go

● Une troisième option simple et efficace est d’offrir une récompense aux chasseurs de Pokémons comme un rabais ou une petite promo par exemple à ceux qui vous montrent l’application téléchargée ou alors un certain niveau atteint. Bien évidemment, n’oubliez pas d’utiliser les réseaux sociaux et vos outils de communications externes (newsletters, blogue…) pour annoncer vos promotions en lien avec Pokémon Go.

● De plus, dans une interview avec le Financial Times, le CEO de Niantic, John Hanke, a déclaré que « les endroits commandités » ainsi que des achats dans l’application tels que des objets virtuels, fourniraient une nouvelle source de revenus. En d’autres termes, les détaillants et les entreprises auront la possibilité de payer pour figurer sur un endroit clé de la carte virtuelle du jeu, dans l’espoir d’attirer des clients à l’intérieur de leurs installations. Selon Hanke, les annonceurs seront facturés sur une base de « coût par visite », un principe similaire au « coût par clic ».
Pokémon Go semble maîtriser la recette parfaite pour garder à la fois ses joueurs actifs, engagés et dépensiers, et les annonceurs prêts à investir pour développer leurs affaires.
Bien qu’il soit encore trop tôt pour savoir combien de temps le phénomène Pokémon Go va durer, il est temps de saisir l’opportunité ! Nous vous encourageons à faire le test de votre coté et avec une mise de départ de 1,50$ CAD de l’heure, une simple application mobile peut vous ramener plus de clients.

mots-clés :

, , , ,

, , , ,

,

articles à lire ensuite...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0
0

Pokémon Go : derrière le jeu, un puissant outil marketing local