Claire Proffit, consultante acquisition, depuis 1 an chez altima °

Claire Proffit, consultante acquisition, depuis 1 an chez altima °

par ,
le 28 mars 2017

0
0

Claire P

« C’est lors de mon stage de fin d’études que j’ai découvert le référencement naturel et payant.  En intégrant BDBL il y a 4 ans et demi, je me tourne naturellement vers le référencement payant ».

L’année dernière, altima° rachète l’agence de marketing digital BDBL Media et c’est ainsi que Claire vient compléter l’expertise acquisition au sein de l’agence.

Son quotidien chez altima° ?

« La gestion d’un portefeuille clients sur les canaux payants ». Il y a 3 volets dans le métier de consultant acquisition au sein de l’agence.

La partie stratégique : en fonction du brief et des objectifs fixés avec le client (notoriété, rentabilité principalement), Claire va déterminer comment adapter au mieux les leviers d’acquisition payants. Elle choisira  les plateformes les plus adaptées à l’objectif.

Au quotidien, Claire travaille avec Adwords (Search, Google Display, Youtube & Shopping), Facebook, Instagram, Bing, Yahoo, Twitter et le display sur les principaux DSP du marché. Une plateforme DSP (Demand Side Platform) est un service permettant aux annonceurs et agences d’optimiser leurs achats d’espaces publicitaires display. Elle utilise également des plateformes internationales comme Yandex (Russie), Yahoo (Japon), Naver et Baidu (Chine).

Pour les clients existants, elle mixe des stratégies de campagnes existantes (lesson learnt) et teste les nouveautés du marché (test and learn). La stratégie pour un nouveau client se construit en mode collaboratif avec des workshops impliquant souvent plusieurs expertises au sein de l’agence et différents interlocuteurs chez le client.

L’opérationnel : une fois la stratégie d’acquisition validée par le client, Claire se charge alors du set-up et de la mise en ligne des campagnes sur les plateformes. Par la suite, Claire monitore les campagnes pour suivre leurs fonctionnements et analyser leurs performances.

L’analyse : enfin, elle va pouvoir faire l’analyse des différentes campagnes et présenter à son client des recommandations pour améliorer ses performances.

Durant ses années d’expérience, Claire a vu son métier évoluer, notamment sur les possibilités d’adaptation du message en fonction de sa cible mais aussi grâce à l’analyse de plus en plus poussées des datas par les plateformes.

Grâce aux relations entretenues avec Facebook et Google, Claire teste en version bêta les nouveaux formats proposés par les plateformes. Si les retours sont positifs, elle pourra proposer ces formats innovants dès leur sortie à ses clients.

Pour être un bon consultant acquisition, il faut « savoir développer et entretenir une relation de confiance avec son client, être réactif, avoir une bonne compréhension des enjeux et surtout l’expérience métier ».

Son arrivée chez altima° a permis à l’équipe formée initialement chez BDBL Media de s’agrandir. L’équipe échange et partage sur les méthodologies. Cela a également ouvert de nouvelles possibilités comme développer la partie cross-métier en apportant des compétences complémentaires aux clients.

« C’est ma première expérience dans une entreprise de plus de 10 personnes ! Je découvre de nouveaux collaborateurs, de nouveaux métiers et de nouvelles perspectives ».

altima° selon toi ?

« C’est un nouveau départ et de nouvelles expertises à découvrir  ! A l’agence, bon nombre d’évènements sont organisés, ça bouge tout le temps. Et c’est aussi de belles opportunités puisque j’ai rejoins début mars l’équipe analytics et conversion».

Si vous souhaitez partager un thé vert en testant vos dernières blagues, faites une petite visite à Claire à l’agence de Paris

mots-clés :

, , , ,

,

articles à lire ensuite...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0
0

Claire Proffit, consultante acquisition, depuis 1 an chez altima °